(450) 907-0969 info@loco-mobile.ca
Mazda6

La Mazda6 est la sous-estimée des acheteurs. Il faut l’essayer pour l’apprécier à sa juste valeur.

Si je compare la Mazda6 GT 2017 avec le modèle de l’an dernier, je ne trouve pas de différences majeures en termes de design. C’est toujours la même superbe berline que j’ai beaucoup appréciée en 2016. Cependant, c’est plutôt en matière de technologie que la Mazda6, comme tous les autres produits de la marque d’ailleurs, se distinguera en 2017. Citons, notamment, le système de contrôle de vecteur de la force g intégré au SKYACTIV. Cette technologie est la première au monde à faire varier le couple moteur en réaction aux données de direction pour fournir un contrôle harmonieux et optimiser la charge verticale sur chaque pneu afin d’assurer un déplacement régulier et efficace du véhicule.

Un habitacle retravaillé

Mazda6

Selon la version choisie, l’habitacle peut être franchement remarquable.

Si le design extérieur n’a pas subi de transformations notables, il n’en est pas de même de l’habitacle. D’abord, on note l’apparition d’un nouveau volant, chauffant de surcroît. Une belle attention dans une berline qui est susceptible de rouler à des températures froides durant plusieurs mois. On trouve toujours l’affichage tête haute sur le dessus du tableau de bord, mais la couleur y a remplacé l’aspect monochrome de l’an dernier. De plus, Mazda l’a intégré à la fonction de mémoire du siège du conducteur. L’insonorisation de la 6 a également été revue de même que l’épaisseur des glaces. Les sièges sont en cuir et sont chauffés à l’avant et à l’arrière. Pour ce qui est du siège du conducteur, il est réglable en 8 directions et comporte un soutien lombaire réglable électriquement. Personnellement, je trouve que l’habitacle de la Mazda6 GT 2017 est le plus agréable et le plus facile à vivre de toutes les grandes berlines familiales qu’on trouve sur le marché canadien. Tout y est, et tout est à sa place ! Si vous avez une petite famille, vous apprécierez également le coffre de la 6 qui fait pas moins de 419 litres de capacité.

La première fois que j’ai pris place au volant de la Mazda6 GT 2017, j’ai eu une petite surprise en plaçant mes rétroviseurs. Comme je portais mes lunettes fumées et que les glaces latérales arrière ainsi que la lunette étaient également fumées, je ne voyais absolument rien dans le rétroviseur central. J’ai aussi eu le même problème sans lunettes le soir venu. Je pense que Mazda aurait avantage à choisir du verre non ou très peu fumé, puisqu’il n’est pas rare, surtout en hiver, qu’on porte des verres fumés pour conduire.

Que dire de la mécanique ?

En matière de mécanique, Mazda utilise toujours un 4-cylindres atmosphérique de 2,5 litres qui développe une puissance de 184 chevaux, lesquels sont amplement vigoureux pour déplacer allègrement la voiture. Alors, pas de V6 ni de turbo ! Cependant, prenez note que le moteur est toujours aussi bruyant au démarrage et à l’accélération que celui du modèle 2016. Il se fait toutefois discret à vitesse de croisière. La boîte de vitesses est une automatique à 6 rapports qui fait un travail remarquable. En termes de consommation de carburant, prenez note que j’ai bouclé ma semaine d’essai au volant de la Mazda6 avec une moyenne de 8,9 litres aux 100 kilomètres; ce qui me semble correct pour le gabarit de la voiture.

Pour ce qui est de la technologie, on peut citer le système de freinage à récupération d’énergie i-ELOOP, la calandre qui se referme automatiquement, le régulateur de vitesse adaptatif, le système intelligent d’aide au freinage, la radio par satellite, la détection de véhicules dans les angles morts et j’en passe.

Sur la route, la voiture se comporte très bien. La tenue de route est pour le moins rassurante, et le confort des sièges et de la suspension est au rendez-vous. Quand on conduit la Mazda6, on a toujours l’impression de conduire une sportive. De plus, elle est très logeable et peut asseoir cinq personnes confortablement. Et, ma foi, elle est fort jolie de surcroît. Son prix oscille entre 24 695 $ pour un modèle de base et 36 795 $ pour le modèle GT avec ensemble «premium». On se demande encore pourquoi les Québécois la boudent autant ! Est-ce parce que la 3 répond «trop» bien à la plupart de nos besoins ?

Aller à la barre d’outils