(450) 907-0969 info@loco-mobile.ca

Stéphane Quesnel

Loco-mobile.ca

Tout comme le site Drive Tribe, Loco-mobile.ca, se veut le Facebook des passionnés de l’automobile, de langue française. (Photo : Grand Tour)

En novembre 2016, j’étais sous la douche lorsque j’ai eu l’idée de lancer une communauté du monde automobile dans un seul site Internet francophone où les passionnés, les gens de l’industrie et les représentants des médias seraient réunis pour discuter sur un blogue rassembleur.

Pour simplifier la description de mon projet, je disais à tous que mon projet se voudrait un Facebook de l’automobile où les médias convergeraient pour partager le fruit de leur travail publié dans leurs médias respectifs ; où les constructeurs diffuseraient leurs communiqués tel un fil de presse et où les passionnés discuteraient autant des nouvelles de l’industrie que des dernières modifications extraordinaires réalisées sur leur propre bolide. Un «Boy’s club» unisexe (!) où tous les amateurs et professionnels trouveraient un sentiment d’appartenance au groupe…

En fait, il y a plus, ce site devra être La revue de presse automobile francophone la plus active sur Internet. Rien de moins ! Pour ce faire, les journalistes devront travailler sans relâche, les ententes de partage de contenu avec les médias auto francophones devront se multiplier et les membres du blogue devront partager du contenu autant qu’ils le souhaitent. Voilà en quoi consiste la base de notre succès.

La concrétisation en ligne : la marche dans un parc truffé de mines anti-personnelles…

Au départ, pour la technique, je me suis fié à la connaissance d’une connaissance. Un individu qui se montre au-dessus de tout défi… Un choix qui s’est avéré malheureux. Une personne malhonnête qui n’a pas livré la marchandise. J’apprends à la dure qu’il y en a plusieurs de ces soi-disant développeurs web qui ne veulent que votre argent, et qui n’éprouvent aucun malaise à vous faire perdre votre temps… Après beaucoup de recherches infructueuses, je reviens à mon ancien webmestre, celui qui avait véritablement créé le site Internet de mon ancienne entreprise, il y a dix ans. Martin Pratte accepte d’y travailler à temps partiel, puisqu’il est camionneur, le jour. Je lâche prise et confie à Martin le mandat de faire avancer mon projet, à son rythme. Au Salon de l’auto de Montréal, je lance officieusement mon site loco-mobile.ca qui est toujours en construction, ainsi que ma page Facebook. Je prévois ensuite qu’en date du 16 février 2017, mon site sera plus officiel et que je me rendrai à la journée média du Salon canadien de l’automobile, à Toronto, pour porter la bonne nouvelle.

Après tout, l’idée ne semble pas bête

Lors de la journée média du Salon de l’auto de Montréal, un collègue journaliste, à qui j’explique mon projet en cours, me dit que Jeremy Clarkson et ses co-vedettes du ‘Grand Tour’ — cette émission de télévision jouissant du plus grand auditoire au monde — lancent un projet de grande envergure de la sorte ; un nouveau réseau social Internet géant qu’ils ont appelé Drive Tribe soutenu par des millions de dollars de 21st Century Fox et Jim Breyer, l’un des premiers investisseurs dans Facebook. Drive Tribe se positionne comme un «hub numérique pour l’automobile». Il héberge des vidéos, des articles, des médias sociaux et des contenus interactifs, organisés autour de canaux, appelés «tribus», avec un ton unique. Clarkson, Hammond et May dirigent des tribus sur la plate-forme, tandis que des milliers d’autres sont créés par les passionnés de l’automobile avec divers intérêts. Le réseau social lancé le 28 novembre construit tranquillement sa base de fans. La tribu de Clarkson compte près de 300 000 adeptes, 280 000 de Hammond, et May se rapproche de 260 000 fans. Leurs suivis personnels sont un peu plus maigres (44 000 entre eux). En fait, ils ont déclaré à Business Insider que leur but commun consiste à avoir le plus large auditoire et la plus riche apparence de contenu motorisé et d’interactivité jamais vu.

Et hop ! On se retrousse les manches

Mon père, qui sait que mes aspirations visaient également à lancer, éventuellement, ma communauté, en langue anglaise, me demande si l’arrivée de ce géant me décourage. « Non. Absolument pas. Ça confirme seulement que mon idée n’est pas vilaine, et que je dois la mettre sur pied rapidement ! »

Aujourd’hui, je présente mon site loco-mobile.ca à tout mon entourage, tandis que Martin, mon technicien web, travaille sans relâche à améliorer la technique qui se cache derrière ce site. Il faut que tout soit facile d’utilisation et intuitif, comme Facebook. Et ça s’en vient… Pour tout vous dire, nous poursuivons cette mission de rendre le tout simple et invitant pour ce jeudi, 16 février, alors que mon photographe et directeur de l’art visuel, François Lecompte, et moi assisteront à la journée de presse des médias, au Salon canadien de l’automobile, avec les dirigeants de l’industrie au Canada.

Merci de nous aider !

À tous ceux et celles qui nous ont aidé en «likant» notre page loco-mobile.ca, sur Facebook, et à tous ceux qui ont adhéré au blogue du site loco-mobile.ca, mille mercis. C’est ainsi que nous réussiront à démarrer. Pour tous les autres, je ne saurais vous dire à quel point nous avons besoin de cette aide. Merci d’avance à vous tous qui nous appuieront ainsi !

Aller à la barre d’outils